Du process à la pièce : l’injection des plastiques PDF

Schéma simplifié du procédé de moulage par injection. Moulage par injection : une vieille presse d’injection plastique. Le moulage par injection, aussi appelé injection plastique, est un procédé de mise en œuvre de matières thermoformables, du process à la pièce : l’injection des plastiques PDF les matières thermoplastiques.


Ce livre est destiné aux étudiants et aux techniciens et ingénieurs concernés par la transformation des matières plastiques, le choix des équipements ou la conception des pièces et outillages. Il propose une approche pragmatique et détaillée, résolument orientée process, des problématiques rencontrées dans l’injection des matières plastiques. La description du procédé précède les bonnes pratiques de réglage permettant d’obtenir un process stable et optimisé. La compréhension des principaux phénomènes débouche sur la résolution des problèmes d’injection. L’étude des paramètres machines permet de définir le cahier des charges de la presse adaptée. L’examen de la conception des moules du point de vue de la stabilité et la performance du
process permet d’optimiser les outillages. Le triptyque procédé-produit-matériau guide les considérations sur la conception des pièces. La réflexion sur les caractéristiques du polymère ou du compound débouche sur les aspects process et les bonnes pratiques orientées vers la stabilité du process.

La plupart des pièces thermoplastiques sont fabriquées avec des presses d’injection plastique : la matière plastique est ramollie par la chaleur puis injectée dans un moule, et ensuite refroidie. Ainsi un moule à 8 cavités permet de réaliser 8 pièces lors d’un seul cycle. La durée du cycle est essentiellement liée à la nature de la matière injectée, à la qualité des pièces a réaliser ainsi qu’aux vitesses de chauffe et de refroidissement. La partie mobile du moule fixée sur la presse à injecter. Le moulage par injection est une technique de fabrication de pièces en grande ou très grande série.

On rencontre des composants moulés par injection dans de très nombreux produits manufacturés : automobile, électroménager, matériel informatique, mobilier, etc. Les dispositifs d’injection du matériau fondu sont très différents selon qu’il s’agit de mouler un métal ou un matériau organique. Les pièces en forme de seau se contractent lors du refroidissement et enserrent parfois très fortement les noyaux autour desquels elles ont été coulées, il faut les extraire au moyen de tiges coulissantes appelées éjecteurs. Les deux photos montrent une pièce en plastique moulée par injection. On devine facilement ici la forme des deux coquilles constituant le moule : l’une est presque plane, l’autre comporte, en creux, tous les reliefs de la pièce. Lorsque les coquilles se séparent, la pièce a évidemment tendance à rester enfermée dans la seconde coquille, elle doit donc être extraite de force. Les deux traces circulaires que l’on voit sur le disque de base sont celles des extrémités des éjecteurs.

La conception des moules est très délicate. Outre le fait que les pièces doivent se démouler facilement, il faut s’assurer que le moule soit complètement rempli avant que le matériau ne se solidifie. Certaines parties sont réchauffées, d’autres refroidies, afin de donner au moule en production un certain équilibre thermique. Ce dernier est assuré par les circuits de refroidissement à l’intérieur du moule. Le moulage par injection permet d’obtenir des pièces très précises qui ne nécessitent très souvent aucun usinage ultérieur. Pour toutes les pièces  de façade , en particulier celles qui forment les parties visibles des appareils ménagers, des téléviseurs, des tableaux de bord automobiles, etc. La matière plastique avant transformation se présente sous forme de granulés dépassant rarement quelques millimètres.

Phase de maintien, où l’on applique une pression constante durant un temps déterminé afin de continuer à alimenter les empreintes bien que celles-ci soient remplies. Ceci afin de limiter le retrait de la matière durant son refroidissement. Elles sont nommées couramment dans l’industrie  presses à injection  ou  presses à injecter . Le nom de presse est dû au fait que le moule est fortement fermé et compressé dans une presse hydraulique ou électrique spéciale. Les presses à injection sont classées par tonnage pouvant varier de 5 tonnes à 9 000 tonnes. Désormais les ingénieurs et les bureaux d’études ont accès à des outils logiciels pour simuler l’injection des matières plastique. La phase de refroidissement de la pièce plastique dans le moule et hors du moule.

Ces logiciels permettent en outre de simuler et optimiser la thermique des moules et prévoir les retraits et déformations des pièces issues du cycle de moulage simulé. Du process à la pièce : l’injection des plastiques, VTP Éd. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 26 septembre 2018 à 18:23. Menu de navigation ——————– Homepage Bernard Loffet Les accordéons diatoniques B.

Mes pages de « Trucs et astuces » — Vous cherchez un diato à louer ? A propos de mon site, d’internet. Les prix de mes accordéons sont ici : Tarif des accordéons B. Alors, là, c’est une question de fond ! La grande différence entre le « petit » 2 voix et le 3 voix est, bien sur, la 3ème voix.

This entry was posted in Bandes dessinées. Bookmark the permalink.