Dictionnaire du bâtiment PDF

Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le. Chantier au Kenya : une technicienne du dictionnaire du bâtiment PDF non sujette au vertige.


Les métiers du bâtiment regroupent les corps de métiers intervenant dans la construction, la rénovation, la réhabilitation et la maintenance, de bâtiments privés ou publics. Article connexe : Histoire de la construction. Les romains mettent en œuvre une architecture monumentale qui doit pour beaucoup à la maîtrise acquise dans la confection de l’opus caementicium. Les corps de métiers sont surtout constitués d’esclaves, et quand ils sont constitués d’artisans libres, ils sont souvent méprisés et abrutis de dettes, le nexum étant dans la loi romaine un droit sur le corps exercé par un créancier sur le débiteur appelé nexus, ils se retrouvaient souvent pour ainsi dire également esclaves.

Au temps de la féodalité, les métiers s’organisent en corporations dont le rôle de protéger ses membres dans une société où la force fait seule le droit. Charles-Martel, suivant la tradition que constatent les statuts. Le chantier des cathédrales, met en valeur une distinction entre métiers qui va s’accentuant. L’apparition des premières sociétés compagnonniques se situe dans les derniers siècles du Moyen Âge. D’abord clandestin, le Tour de France du compagnonnage s’affirme de plus en plus comme la voie de promotion professionnelle et sociale. L’entrepreneur est celui qui se charge de la conduite et de l’exécution d’un bâtiment, sur les dessins de l’architecte. Les sculpteurs sont de deux sortes, en pierre ou marbre et en bois.

Les sculpteurs en bois travaillent aux ornements des boiseries, coquilles, fleurs, guirlande, etc. Les tailleurs de pierre donnent aux pierres de taille, les formes tracées par les appareilleurs. Les maçons construisent les murailles, font les enduits, les crépis, les plafonds, etc. On nomme manœuvres des jeunes gens qui ne sont employés qu’à servir les maçons. Les carreleurs emploient les carreaux, sur les planchers. Les charpentiers construisent la charpente des toits, le bois des planchers, les cloisons, les grandes portes, etc.

Les menuisiers font les parquets, les lambris, les croisées, etc. Les vitriers taillent et posent le verre des croisées. Les serruriers fournissent tout le fer des bâtiments, font les rampes d’escalier, rilles, balcons, serrures, etc. Les couvreurs lattent et couvrent les toits en ardoise, en tuile, etc.

Les plombiers fournissent et posent le plomb des gouttières, terrasses, etc. L’architecte établit les plans, fait la description de tous les matériaux nécessaires, fixe les prix de tous les ouvrages qui entrent dans la construction d’un édifice :  Les Matériaux ne font pas tous d’une même qualité. L’avènement de la machine comme instrument de production, va nécessiter une étude approfondie des procédés de fabrication. L’ingénieur prend une part de plus en plus importante dans l’étude des matériaux, des structures, des techniques spéciales, etc. Fiche – espèce de grand couteau pointu et emmanché, dont la lame est mince comme le fer d’une scie, et qui sert à faire entrer le mortier dans les joints des pierres après qu’elles sont posées.

Limousinage – Toute maçonnerie faite de moellon bourru ou libage hourdé à bain de mortier et sans être parementé, dont on forme les fondements d’un bâtiment, ou dont on remplit les intervalles des pilots ou d’un grillage. Maçon – Ouvrier faisant ordinairement la construction des murs et planchers dans un bâtiment, de tout ce qui est maçonné, c’est-à-dire lié avec du mortier. Terrassier – Ouvrier chargé de réaliser les terrassements. Le mot maîtrise d’ouvrage renvoie au client final du bâtiment à construire. Certains maîtres d’ouvrages utilisent une maîtrise d’ouvrage déléguée.

This entry was posted in Droit. Bookmark the permalink.