Des jours et des nuits à Chartres / Miles PDF

Il partage ensuite sa vie entre la Suède et le Mozambique où il a monté une troupe de théâtre, le  Teatro Avenida . Dès 1990, il se lance en parallèle dans l’des jours et des nuits à Chartres / Miles PDF d’ouvrages de littérature d’enfance et de jeunesse.


L histoire, cette faiseuse d histoires. Le point de départ : une photo de Robert Capa prise à la Libération dans une rue de Chartres, raconte l histoire de Simone, une jeune femme tondue pour avoir été « fille à soldats ». Dans ses bras, elle tient l enfant qu elle a eu avec un Allemand. C est aussi l histoire d un photographe juif, qui fuit la Hongrie puis l Allemagne, et devient le grand photographe des conflits, toujours au c ur du théâtre des opérations. La Seconde Guerre mondiale est devenue un mythe. Tous ses épisodes sont devenus des mots, passés de génération en génération. Cette photo symbolise l état d esprit d une France tiraillée par ses vengeances. Mankell et Capa se demandent la même chose : pourquoi tant de haine ? Les résistants, les collabos devenus résistants, et tous ceux et celles que l on trouve partout, les badauds, les opportunistes, pourquoi ne peuvent-ils pas trouver la paix ? Miles, « monologue pour un acteur et un petit orchestre de jazz », relate la rencontre improbable de Steinar, propriétaire d une casse de voitures, et le jazzman Miles Davis. Une pièce sur la musique, et ce qu elle est capable d ouvrir en chacun de nous. Henning Mankell est connu dans le monde entier pour ses polars. Mais, comme il le dit lui-même, le théâtre est la passion de sa vie.

Ce commissaire, qui mène ses enquêtes de façon désabusée, est entouré par une équipe de policiers où chacun possède une personnalité soigneusement décrite. Les meurtres sanglants auxquels il est confronté le plongent au fil des romans dans un état de plus en plus dépressif, car le développement de l’aspect psychologique est tout aussi important pour Mankell que l’intrigue policière elle-même. Henning Mankell reçoit le prix Nils Holgersson en 1991. En 2007, il préside le jury du Prix du Livre européen qui sera remis cette année-là à Guy Verhofstadt pour son livre Les États-Unis d’Europe. En 2010, il participe à l’expédition organisée par des groupes activistes en faveur de Gaza, qui donne lieu à un abordage israélien qui causa une dizaine de victimes. Et il précise  J’ai tout de suite décidé d’écrire à propos de cette maladie, parce que c’est finalement une douleur et une souffrance qui affectent beaucoup de gens.

Mais je vais écrire avec la perspective de la vie, pas de la mort. Certaines œuvres de Mankell ont des liens ou des développements inattendues. Mankell, à la demande de ses lecteurs, s’est fait un plaisir d’aborder la genèse du héros et ses comportements. Wallender, s’avère cependant très  wallanderien , puisque le personnage central, un inspecteur de police nommé Stefan Lindman croise l’univers du héros fétiche de Mankell.

En effet, Stefan Lindman obtient une mutation pour le commissariat d’Ystad dans Avant le gel et une histoire d’amour s’amorce alors entre Linda Wallander et Stefan Lindman. La popularité du héros de Mankell est telle que le commissariat d’Ystad est devenu une attraction touristique, et reçoit la visite de touristes demandant à voir Kurt Wallander. Il existe une catégorie consacrée à ce sujet : Œuvre de Henning Mankell. Le Roman de Sofia, 2011, trad. Cet ouvrage regroupe les deux romans précédents, le Secret du feu et le Mystère du feu, et propose un troisième roman inédit, la Colère du feu, avec la même héroïne. Henning Mankell a une autre passion, le théâtre. Prix du meilleur roman policier suédois en 1991 et 1995, pour son roman Meurtriers sans visage.

Prix Mystère de la critique en 2000 pour Le Guerrier solitaire. Prix de la paix Erich-Maria-Remarque en 2009. L’auteur suédois de romans policiers Henning Mankell est décédé à 67 ans , sur rtl. Brigitte Salino,  Henning Mankell : « Pour les lecteurs, Wallander est vivant ! Claude Mesplède, Dictionnaire des littératures policières, p. Jean Tulard, Dictionnaire du roman policier, p.

This entry was posted in Bandes dessinées. Bookmark the permalink.