Derrière la montagne PDF

Hans Castorp, jeune ingénieur originaire de Hambourg venu rendre visite à son cousin Joachim Ziemssen, en cure à la station alpine de Davos au sanatorium Berghof. Le héros, fasciné par le microcosme des  gens d’en haut  et bercé par leur rythme de vie, se découvre bientôt une pathologie bien singulière. La Montagne magique fait écho à La Mort à Venise publié 12 ans plus tôt. Montagne magique est également derrière la montagne PDF bien des égards un roman autobiographique.


1866. Le Marquis Henri de Combleux, médecin français, part en expédition en Afrique à la découverte de nouvelles pratiques médicinales. Au fil de son périple, de nombreux personnages vont lui faire découvrir une culture et une vie bien différentes de la sienne. Un enchaînement de rencontres et d’événements qui vont mettre en péril son retour parmi les siens.

1883. Charles de Combleux et sa soeur Marie de Combleux ont été élevés par leur mère ; leur père n’étant jamais revenu de son voyage en Afrique. Le jour où l’on offre à Charles la possibilité de suivre les traces laissées par son père, le jeune aventurier saute sur l’occasion. Il achète alors un bateau, la Galante, et engage un équipage. Accompagné de sa soeur Marie, il s’engage alors sur les eaux dangereuses menant au continent Africain ; mais quelques jours après le départ, un invité surprise est découvert caché sur la Galante. L’équipage se compose désormais d’un membre de plus…

Partez à bord de la Galante et suivez le périple de ses deux jeunes aventuriers partis en terres étrangères à la recherche de leur père…

Il devient donc évident qu’il y puisa le cadre spatio-temporel de son roman. La plupart des personnages de la galaxie complexe de la Montagne magique ont une fonction symbolique et incarnent différentes mentalités et tendances de la Belle Époque. Hans Castorp, de l’aveu même de l’auteur, est un personnage fade et sans aspérités, à la recherche du Saint Graal, dans la tradition de Parsifal. Settembrini représente l’idéologie des Lumières et l’adhésion à la vie.

L’action a pour lui une valeur éthique. Il se fait le mentor et l’éducateur de Hans Castorp. Dans ce rôle, il souligne le caractère absurde de la fascination de Castorp pour la maladie et la mort. Il le met en garde contre le caractère négligent et exagérément décontracté de la Russe Clawdia Chauchat, dont Hans est tombé amoureux. Settembrini, lorsque celui-ci trouve  Hans Castorp dans l’obscurité et allume le plafonnier avant de commencer à dialoguer avec lui.

Settembrini est en fait une caricature de l’écrivain occidental, libéral et démocrate, incarné par Heinrich Mann, le propre frère de Thomas Mann. Parallèlement à l’écriture du roman s’est déroulée la difficile conversion de Thomas Mann à la démocratie et à la République de Weimar. Dans ses écrits, Thomas Mann s’est montré sceptique quant au côté extrême des points de vue antagonistes de Settembrini et de Naphta, mais il a ajouté que le personnage de Settembrini était plus proche de lui que le doctrinaire Naphta. Naphta représente les forces de décomposition, l’extrémisme des deux camps, qui régnera de manière croissante dans la République de Weimar, et finira par détruire le système et mener à un régime totalitaire. Bien que Castorp reconnaisse dans le chapitre « Neige », lorsqu’il traite ses deux mentors de  » bavardeurs « , que Settembrini a de bonnes intentions pour lui, il se rend finalement compte que la lutte verbale entre les deux adversaires aboutit le plus souvent à du pinaillage. Le conflit entre leurs visions du monde irréconciliablement opposées culminera dans un duel au pistolet.

Docteur Faustus, où la pensée fasciste est représentée par le Juif Dr Chaim Breisacher. Clawdia Chauchat incarne dans le roman la séduction érotique, bien que dans sa forme morbide dégénérée en « relâchement asiatique ». C’est surtout l’amour de Castorp pour elle qui le fait s’attarder sur la Montagne magique plus longtemps que prévu — la sensualité qui inhibe la tendance masculine pour l’action. Mynheer Peeperkorn, le nouvel amant de Madame Chauchat, qui apparaît tardivement, est l’une des figures les plus marquantes du roman. Qualifié par Settembrini de « vieil homme stupide », il rappelle ces figures ambivalentes des œuvres antérieures de Thomas Mann, pour lesquelles l’auteur ou le protagoniste éprouve admiration, envie et également mépris, en raison de leur force vitale teintée de naïveté.

On peut mentionner en particulier M. Le cousin Joachim Ziemssen apparaît comme un représentant de la fidélité au devoir de soldat, un personnage qui, bien que ce ne soit que superficiellement, fait face aux défis de la vie et cherche à les relever par l’action. Malgré la prétendue altérité, Joachim et son cousin Hans sont très proches. Behrens y fait allusion lorsqu’il appelle en plaisantant les cousins « Castorp et Pollux ». Le modèle de Behrens est le Dr. L’auteur dépeint le Dr Jessen d’une manière peu flatteuse : « avec des yeux enflés, des yeux injectés de sang, des joues bleues, un nez aplati et des mains et des pieds énormes ». Jessen aurait parlé comme « la caricature d’un étudiant membre d’une corporation ».

Le principal modèle du Dr Krokowski serait le psychanalyste Georg Groddeck, considéré comme le pionnier de la psychosomatique. Katia Mann, une certaine Mme Plür. La Montagne magique a rencontré dès sa publication un grand succès, avec un tirage de 100 000 exemplaires en allemand pendant les 4 premières années. Il a été traduit en 27 langues, dont les principales langues d’Europe. Une première traduction en français, réalisée par Maurice Betz, a été publiée en 1931. Une adaptation cinématographique est réalisée en 1982 par Hans W. Le dessin animé japonais Le vent se lève, d’Hayao Miyazaki, s’inspire ouvertement de la Montagne magique, qui est transposé dans la montagne de Nagano, et reprend explicitement le personnage de Castorp.

This entry was posted in Tourisme et Voyages. Bookmark the permalink.