De la valeur curative et palliative de l’exérèse dans le cancer du rectum PDF

Le Soleil se lève à l’Est. Cancer de l’œsophage – Qu’est-ce qui a changé en trente ans ? Editorial : Les cancers digestifs : de la valeur curative et palliative de l’exérèse dans le cancer du rectum PDF. Comme annoncé, cette livraison de la news s’ouvre sur l’actualité du dépistage du cancer rectocolique en communauté française.


De la valeur curative et palliative de l’exérèse dans le cancer du rectum / par le Dr P. Finet,…
Date de l’édition originale : 1896

Ce livre est la reproduction fidèle d’une oeuvre publiée avant 1920 et fait partie d’une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d’un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l’opportunité d’accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
Les oeuvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d’une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d’un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d’un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

Chez les sujets à risque moyen, le dépistage de masse de ce cancer par la recherche de saignements occultes dans les selles dépendait d’une décision politique : voilà qui est fait, nous relate M. Il reste maintenant à mobiliser les omnipraticiens et à éduquer la population. L’échoendoscopie permet de réaliser une imagerie de haute résolution des structures pariétales digestives ainsi que des organes péridigestifs. Sa place est cardinale dans le diagnostic et le bilan des cancers oesophagiens, ano-rectaux, et pancréatiques. Le rôle pionnier de l’équipe médicale de Saint-Luc dans ce domaine, les indications diagnostiques et les développements thérapeutiques attendus font l’objet d’un passionnant article de P. Avec l’autorité et l’expérience qui lui sont reconnues, J-M.

Collard nous résume les progrès engrangés ces dernières décennies dans le traitement du cancer de l’estomac et du cancer de l’œsophage. La résection endoluminale de tumeurs superficielles appelée « mucosectomie endoscopique » ou « résection muqueuse endoscopique » fait l’objet d’un article de P. Deprez qui précise ses aspects techniques, ses indications et les résultats de l’équipe des Cliniques universitaires Saint-Luc, reconnues comme centre expert en la matière. La prise en charge du cancer du pancréas, qui détient le triste record du plus haut taux de létalité de tous les cancers gastro-intestinaux, est magistralement décrite par J-F. Il n’y a pas de surveillance particulière ni de stratégie de dépistage efficace pour les sujets à risque de ce cancer dont le diagnostic s’inscrit typiquement après plusieurs mois de symptômes abdominaux vagues quand surviennent douleurs abdominales et ictère. Il y a quelques mois votre serviteur aurait pu écrire que le carcinome hépatocellulaire, troisième cause mondiale de décès par cancer, restait toujours en attente de progrès thérapeutique, le seul traitement étant la résection, impossible la plupart du temps, ou la transplantation hépatique, ultime recours pour les cas irrésécables ou pour les cirrhotiques sévères.

This entry was posted in Romance et littérature sentimentale. Bookmark the permalink.