Buffet apéro PDF

Nous arrivons dans une immense propriété du style de celles que l’on voit dans les films pornos américains de bonne facture. Il fait frais dehors, la rosé perle encore sur les roses. A l’entrée un videur nous ouvre et nous souhaite la bienvenue en anglais puis nous dirige vers la caisse où trône une femme buffet apéro PDF nous indique le tarif.


Vous en avez assez des cacahuètes, chips et autres gâteaux apéritifs salés ? N’hésitez plus et préparez un délicieux buffet apéro. Cuisinez divers petits apéritifs et laissez vos invités impressionnés choisir ce qui leur fait plaisir. Entre convivialité et bonne humeur, les buffets apéro réjouiront les palais de tous les gourmands.

Elle nous remet ensuite un peignoir blanc, des sandales,  un bracelet avec une clef et nous envoit vers les vestiaires. Mon regard croise au loin quelques magnifiques créatures ayant pour seul habit un bikini et des talons aiguilles. La Villa est immense, des couloirs menant d’une pièce à une autre, un grand salon donnant sur la piscine extérieure. Un gars là sur un canapé lit son journal, visiblement paisible. On commande une bière pour se chauffer un peu, attaquer si tôt c’est pas toujours simple. Il fait trop froid pour piquer une tête alors on se dore la pillule et on observe méticulleusement notre proie. Pendant ce temps le buffet à été mis en place, tel des nantis les petits oursons se dirigent vers la salle afin de se restaurer, j’ai mieux manger dans ce buffet qu’au  Fouquet’s de la côte d’azur, c’est vous dire.

Après avoir un peu digéré on repart vers le bar prendre une bière et on commence notre tour d’inspection en terrasse. Une succulente blonde m’aggripe,  elle a le corps bien bronzé, la crème solaire donnait un aspect luisant à sa peau, ses formes étaient misent en valeur par des chaussures à talons hauts dont les strass étincellaientt sous les rayons du soleil. Je mis ma main autour de sa taille comme pour la rapprocher de moi afin de lui sussurer à l’oreille que j’appréciais particulièrement ses chaussures. On s’assoit et elle commence à me carresser, tout en se mettant à 4 pattes, les fesses bien en l’air. Je ne suis même pas le film porno qui passe tellement ses courbes m’hypnotise. Je comprends à présent l’utilité du peignoir, je suis nu en dessous et en un tour de main me voilà opérationel.

On décide alors de continuer en chambre pour approfondir le sujet. On passe prendre une serviette à l’accueil et une clef. La chambre est grande, bien éclairée et un grand mirroir est fixé en face du lit. Je demande à la belle de garder ses chaussures car c’est un de mes phantasmes. La tension qui était redescendue entre le kino et la chambre est à présent revenue. Un corps superbe dans une chambre superbe. Je m’allonge à côté d’elle et tout doucement elle m’enfile la protection et me chevauche.

Ils sont tout à la fois : gros, naturels, parfaitement fermes, ils ont la forme de la perfection. Bordel c’est donc vrai, Dieu existe! L’heure passe et il faut finir, Le paradis est timé ! Je lui demande gentillement si je peux venir entre ses seins et elle accepte tout en me regardant droit dans les yeux. Après l’avoir remercié elle me gratifie d’un baiser tendre et langoureux. La session d’avant m’ayant un peu fatigué je decide de me poser au salon, c’est calme, il y fait bon et je peux matter quelques filles superbes défiler devant moi. Je suis calme, un sourire béa au coin de la bouche.

This entry was posted in Scolaire et Parascolaire. Bookmark the permalink.