Blake et Mortimer – Tome 22 – L’Onde Septimus PDF

Le Secret de l’Espadon est la première aventure de blake et Mortimer – Tome 22 – L’Onde Septimus PDF série de bande dessinée Blake et Mortimer, scénarisée et dessinée par Edgar P. Elle est composée des trois premiers albums de la série. Philip Mortimer, physicien nucléaire, qui doivent rejoindre une base secrète britannique avec les plans de l’Espadon, une arme révolutionnaire conçue par Mortimer qui doit leur permettre de riposter à l’attaque militaire mondiale déclenchée par l’empereur Basam-Damdu, à la tête de  l’Empire jaune .


Mortimer ne parvient pas à percer le mystère de l’onde Mega et le fonctionnement du Télécéphaloscope de Septimus lui échappe. Qu’est-ce qui peut bien provoquer toutes ces interférences ? Cela pourrait-il avoir un lien avec cet inconnu en chapeau melon qui arpente les rues de Londres en demandant après Guinea Pig ?
Jean Dufaux et Antoine Aubin, aidés d’Étienne Schréder, revisitent La Marque Jaune. Ils prolongent le mythe et signent le grand retour d’Olrik sur les quais de la Tamise.

Le découpage en trois tomes ci-dessous correspond à la réédition de 1984, alors que l’édition originale de 1950 n’était découpée qu’en deux tomes, intitulés simplement Tome 1 et Tome 2. Au lendemain de la fin de la Seconde Guerre mondiale, l’usurpateur Basam-Damdu, qui dirige  l’Empire jaune  dont le cœur est situé à Lhassa au Tibet, déclenche une attaque militaire mondiale sur le reste du monde. Ils emportent avec eux les plans de  l’Espadon , une arme révolutionnaire conçue par Mortimer. Ils sont traqués par le colonel Olrik, un occidental chef des services secrets de l’Empire Jaune et conseiller militaire de l’empereur. Iran et Blake et Mortimer sont capturés par les soldats de l’armée locale aux ordres des envahisseurs. Profitant de la rivalité entre deux gradés, ils parviennent à s’échapper en camion sous le feu tardif des gardes iraniens.

Volant au passage l’avion personnel de ce dernier,  l’Aile rouge , ils se rendent à Turbat au Pakistan, où ils sont hébergés par un certain Zahan-Kahn. Blake et Mortimer échappent de peu à la capture, parvenant à quitter Turbat grâce à une insurrection des habitants. Mortimer, venu récupérer les plans de l’Espadon perdus par Blake lors d’une mauvaise chute, est fait prisonnier par les Jaunes, non sans avoir dissimulé les plans d’abord . Un mois après l’évasion de Mortimer, un convoi d’intellectuels et de techniciens en déportation est libéré par des résistants. Jack Harper, ancien chef de district dans le nord des Indes et ami de son frère le lieutenant Archie Bell.

Après un long voyage, le convoi atteint le Makran d’où, grâce à un passage souterrain secret, ils traversent le détroit d’Ormuz et parviennent à la base de la résistance. Mallow lui fait visiter la base. Mais après avoir neutralisé ce dernier, il vole des explosifs et détruit plusieurs installations de la base. Après une brève enquête, Blake et Mortimer découvrent que Bell est en vérité Olrik, qui avait neutralisé Harper et usurpé son identité. Malgré le fait que toute la base soit en alerte, Olrik parvient à s’enfuir dans un scaphandre et ne peut être rattrapé. L’histoire contient de nombreux autres personnages — soldats, rebelles, pilotes, techniciens, ingénieurs — qui apparaissent dans quelques cases seulement, avec ou sans dialogue. Image satellite du détroit d’Ormuz, de la péninsule du Musandam et des falaises du Makran.

L’aventure se déroule essentiellement au Moyen-Orient, mais aussi en partie au Royaume-Uni et au Tibet. Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Pour lancer Le Journal de Tintin en 1946, Hergé décide de faire appel à son ami Edgar P. Ce dernier lui propose une série moyenâgeuse, Roland Le Hardi, qui se voit refusée en raison de l’existence de trop nombreuses séries historiques. Dans Le Secret de l’Espadon, Edgar P.

Jacobs dessine sur trois bandes par planche. Jacobs apporte une grande importance au réalisme des décors extérieurs. L’espadon a donné sa forme et son nom à l’avion de Jacobs. Marqué par la Seconde Guerre mondiale qui venait de prendre fin, et en particulier les bombardements atomiques d’Hiroshima et Nagasaki, Edgar P. Le nom de Basam-Damdu est inspiré de celui de Tsarong Dzasa, né Namgang Dazang Damdu.

Pour contrer l’imposant arsenal de guerre de l’Empire jaune, Edgar P. Jacobs doit inventer une arme redoutable, à la fois puissante, maniable et quasi invulnérable. Jacobs lui donne le même comportement en l’air qu’un stuka, une catégorie de bombardier en piqué allemand utilisé lors de la Seconde Guerre mondiale. Heinkel He 178 qui effectue son premier vol le 27 août 1939, mais ce n’est encore qu’un avion expérimental. Horten, le Henschel Hs 132, le Savoia-Marchetti SM. Cet avion possède cependant une entrée d’air quasi dorsale au contraire de l’Espadon.

This entry was posted in Sciences humaines. Bookmark the permalink.