Avions 3 / La Seconde guerre mondiale, France, Allemagne, Angleterre, etc … un multiguide aviation PDF

Cet article est une ébauche concernant un aéronef, le domaine militaire et l’Allemagne. Le Fieseler Fi 156 est un avion militaire de reconnaissance allemand de la Seconde Guerre mondiale, fabriqué par la Firme Avions 3 / La Seconde guerre mondiale, France, Allemagne, Angleterre, etc … un multiguide aviation PDF et conçu en 1935. Piper L-4 Grasshopper ou du Stinson L-5 Sentinel américains, il excella dans ses missions d’observation, de transport de personnalités ou de matériel, d’évacuation sanitaire. Un Storch utilisé par les forces françaises en Allemagne en 1950.


Il ressemblait plus à un hélicoptère qu’à un avion. Il se présentait sous la forme d’un monoplan à ailes hautes pourvu d’une structure mixte : tubes d’acier pour le fuselage, bois pour les plans de sustentation et les ailes. Par vent contraire et en adoptant une assiette particulière, il pouvait rester pratiquement immobile dans les airs. Sa large surface vitrée en faisait un excellent avion de reconnaissance. Une mitrailleuse MG 15 de 7,92 mm était parfois installée à l’arrière.

Après la guerre, Morane-Saulnier a développé une version spécifique pour la Marine nationale française, le MS. C’est avec ce type d’appareil qu’Otto Skorzeny fit évader l’ex-dictateur italien Mussolini d’un minuscule plateau situé à 2 116 mètres d’altitude dans le massif du Gran Sasso en 1943, lors de l’opération Eiche. Le général Julius von Bernuth s’écrasa à bord de cet appareil en juillet 1942. Le général SS Theodor Eicke est également mort dans cet appareil le 26 février 1943. Winston Churchill survole les plages du débarquement en Normandie dans un Fi-156 Storch piloté par Harry Broadhurst le 22 juin 1944 au départ du terrain alg B3. Broadhurst a ramené le Storch de sa campagne d’Afrique du Nord.

Dirigeant la 2d TAF, il utilise cet avion pour rendre visite aux unités sous son commandement. Une plaisanterie courante à l’époque disait de cet avion, parfois appelé  mouchard  ou  machine à coudre  par les troupes et les maquisards au sol, qu’il était un appareil très sûr pour son équipage tout en étant  l’avion qui avait le plus de morts sur la conscience , en raison de son rôle très efficace d’avion d’observation. L’Armée de l’air en Indochine, 1945-1954 : l’impossible mission, L’Harmattan, 2001, 612 p. Antony Beevor, La chute de Berlin p. Tony Wood et Bill Gunston, Hitler’s Luftwaffe : a pictorial history and technical encyclopedia of Hitler’s air power in World War II, Londres, Salamander Books Ltd.

L’Armée de l’air en Indochine 1945-1954 : l’impossible mission, L’Harmattan, 2001, 612 p. De 1920 à 1939 Fokker D. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 13 novembre 2018 à 00:18. Il a servi comme chasseur lourd et chasseur nocturne dans la Royal Air Force au début de la Seconde Guerre mondiale.

Issu de spécifications du British Air Staff de 1935, c’était un chasseur monomoteur biplace à ailes basses. Le Defiant était donc quasiment conçu par Boulton-Paul autour de sa tourelle, dans un but offensif et non plus défensif. Ce type d’attaque fut intensivement utilisé par la Luftwaffe sous le nom de Schräge Musik . Ce concept, brillant en théorie, s’avéra désastreux dans la pratique face aux escortes de chasseurs accompagnant les bombardiers de jour, contre lesquels le Defiant, dépourvu d’armement tirant vers l’avant, n’avait que très peu de moyens de défense. Et cela d’autant plus qu’il utilisait le même moteur que le Hurricane, alors qu’étant plus lourd avec son deuxième homme d’équipage, il était par conséquent moins rapide que ce dernier.

Dans un premier temps, quelques succès locaux furent obtenus, quand des Messerschmitt Bf 109 confondaient les Defiant avec des monoplaces Hawker Hurricane et les attaquaient par-derrière en plongeant. Le même phénomène se reproduisit durant la bataille d’Angleterre. Un dernier essai fut effectué avec le Squadron no 264, celui qui avait remporté quelques succès lors de l’évacuation de Dunkerque. Le Defiant fut retiré des combats de jour, trop dangereux pour lui du fait des chasseurs d’escorte ennemis, et transformé en chasseur de nuit.

Toutefois même dans ce rôle il ne fut pas un grand succès, son manque de puissance étant un handicap pour embarquer les premiers radars, primitifs et volumineux. Le Squadron no 515 fut créé à Northolt en août 1942 à cet effet. Defiant Mk I : Chasseur biplace doté d’une tourelle construit à 723 exemplaires. Defiant NF I : Defiant Mk I convertis en chasseur de nuit. Defiant NF IA : Defiant Mk I dotés d’un radar d’interception. Defiant TT Mk I : Target Tug, remorqueur de cibles, plusieurs exemplaires furent convertis.

Defiant TT Mk III : Target Tug, remorqueur de cibles, 140 exemplaires construits. L’unique appareil complet survivant est un Defiant NF. C’est l’un des 4 Boulton Paul Defiant livrés le 17 septembre 1940 au No. Il fut ensuite versé au No. 153 Squadron à la fin du mois d’octobre 1941, puis au No.

En 1954, il fut déclaré stocké comme pièce de musée et exposé au RAF Museum à partir de 1971. Il existe néanmoins deux autres Defiant Mk. Les Defiants », dans laquelle le héros se voit confier par l’état-major le commandement d’un Squadron de Defiants dont le personnel est démoralisé par les lourdes pertes subies de jour, et il les re-motive pour s’adapter à la chasse de nuit. 1940: The Battles to Stop Hitler, Pen and Sword, 2015, 191 p. Rare WWII fighter plane to land for restoration. La seconde guerre mondiale : France, Allemagne, Angleterre, etc.

L’équivalent naval du Defiant, dans la Fleet Air Arm, était le Blackburn B-25 Roc, qui était fabriqué dans la même usine et armé de la même tourelle. Comme le Defiant, le Roc eut une carrière très limitée en raison de sa lenteur et de la difficulté de combattre avec une tourelle orientable. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 25 novembre 2018 à 13:00. Cet article est une ébauche concernant un aéronef, le domaine militaire et l’Allemagne.

This entry was posted in Calendriers et Agendas. Bookmark the permalink.