AUX ARMES, CITOYENS ! Conscription et armée de métier des Grecs à nos jours PDF

Léonard de Vinci, Il Condottiero, 1480. Un mercenaire est un AUX ARMES, CITOYENS ! Conscription et armée de métier des Grecs à nos jours PDF de métier qui est recruté moyennant finance par un État, une entreprise, un mouvement politique ou toute autre organisation légale ou non, en dehors du système statutaire de recrutement militaire d’un pays.


Un combattant de carrière, bien que rémunéré et parfois recruté sur contrat, se distingue d’un mercenaire par son adhésion à un statut professionnel découlant d’une législation ou d’une coutume locale stable. Le terme de mercenaire a aujourd’hui une connotation très négative du fait que la plupart du temps, il est motivé par l’appât du gain. Dans le sport, en particulier dans le football, le terme  mercenaire  est utilisé pour désigner un sportif qui joue uniquement pour l’argent, sans prêter attention au maillot ou à la nation qu’il représente. Le terme mercenaire décrit à l’origine toute personne offrant un service contre un paiement. Un mercenaire n’a pas droit au statut de combattant ou de prisonnier de guerre. Pour qu’un combattant soit reconnu comme un mercenaire, il faut que toutes les conditions soient réunies.

Dès le début de l’article 47 il est précisé qu’un mercenaire peut se voir priver du statut de combattant légal ou de prisonnier de guerre. C’est un aspect assez remarquable pour un traité humanitaire, car ces textes sont connus pour ne pas retirer de droit, mais au contraire en donner. Le retrait du droit au statut de combattant légal ne le prive pas de tous ses droits. Cependant, si des doutes subsistent sur la qualité de mercenaire d’un combattant, ce dernier est considéré comme un prisonnier de guerre jusqu’au moment où il est déféré devant un tribunal compétent qui doit statuer sur son véritable statut de mercenaire en utilisant les critères compris dans l’article 47 cité plus haut, ou avec une loi du droit du pays équivalente.

Si, après un procès régulier, le soldat capturé est jugé coupable d’être un mercenaire, il peut s’attendre à être traité comme un simple criminel et peut aussi faire face à la peine de mort. Comme les mercenaires ne sont pas considérés comme des prisonniers de guerre, ils ne peuvent espérer le rapatriement à la fin de la guerre. En 1998, l’Afrique du Sud a passé le Foreign Military Assistance Act qui interdit à ses citoyens et ses résidents d’intervenir dans des guerres étrangères sauf si le gouvernement approuve leur déploiement. Les opérations humanitaires sont exemptées de cette loi.

Le recours aux mercenaires apparaît à chaque fois qu’un acteur politique disposant de moyens financiers importants décide d’entreprendre une action militaire offensive ou d’assurer sa sécurité sans pouvoir compter, pour des raisons politiques, sur un mécanisme de recrutement militaire institutionnel. L’emploi de troupes mercenaires se retrouve au sein de différentes civilisations et périodes de l’Antiquité. Les Dix Mille étaient une force de mercenaires grecs qui servirent Cyrus le Jeune dans sa rébellion contre son frère le Roi de Perse Artaxerxès II. Au cours de la Première guerre punique, Carthage fit amplement appel à des mercenaires.

Durant la guerre de Cent Ans, apparut une forme particulière de mercenaires, les Grandes compagnies. Les mercenaires au service des Anglais recevaient alors des contrats dits  contrats d’endenture . La pièce du contrat était découpée selon un tracé non rectiligne et chaque partie en conservait une part. Les républiques italiennes de la Renaissance firent souvent appel à des mercenaires, nommés condottieres, pour leur défense.

Les Britanniques ont utilisé des mercenaires suisses et allemands, plus particulièrement dans leurs colonies d’Amérique. Un autre Suisse qui s’est illustré par son zèle est Henri Bouquet, un officier mercenaire de l’armée britannique remarqué dans la Guerre de Sept Ans entre les Français et les Britanniques et la rébellion de Pontiac. Benoît de Boigne, natif du Royaume de Sardaigne, devenu entre-temps français lors de la Révolution de 1789, fit une brillante carrière militaire aux Indes en se mettant au service de Mahâdâjî Sindhia, chef de l’empire marathe. Avant la Révolution la monarchie française avait à son service des régiments d’infanterie et de cavalerie levés en Suisse, dans les états allemands, en Irande, en Corse et Italie. Ces unités étaient composées d’hommes venus de pays pauvres, attirés par une solde non négligeable et la perspective d’une réussite professionnelle dans l’armée.

Depuis 1859, la Garde suisse pontificale est la seule force mercenaire autorisée par le droit suisse. Elle a pour mission de protéger le pape au Vatican. Ils fournissent différents services comme la protection d’installations, l’entraînement des troupes, la maintenance du matériel militaire et participent même, dans certains cas, aux combats armés. Security business : les nouveaux mercenaires , Laurent Joachim, in Politique internationale no 131, été 2011, p. Irak, terre mercenaire, Georges-Henri Bricet des Vallons, Éd. Les Oies sauvages de Andrew V.

Les Lansquenets, chant traditionnel de l’armée française. Les Reîtres, chanson barbare, poème de Victor Hugo dans La Légende des siècles. Les Mercenaires, chanson de Jean Ferrat. Convention de l’OUA sur l’élimination du mercenariat en Afrique.

This entry was posted in Sports et passions. Bookmark the permalink.