Au temps des dinosaures PDF

Au temps des dinosaures PDF découvrir, le site de géologie Géoforum, le forum des Sciences de la Terre, et la bourse aux minéraux et fossiles Minéral Hub sur Internet. Le Veillon : dinosaures et géologie !


Un livre de coloriage à prix doux avec plus de 30 jolis modèles en couleurs.

Pour en apprendre plus sur la Terre au temps des dinosaures, visitez Jurassic World, un site de dinosaure et de paléontologie, la science qui étudie les fossiles. Une liste de nom de dinosaure permet d’accéder à plus de 300 fiches thématiques ! Le dépôt du Veillon est particulièrement intéressant, et c’est de loin le gisement d’empreintes de dinosaures le plus important de France. Il s’agit d’un des plus importants gisements ichnologiques d’Europe. Les empreintes se rencontrent en effet par milliers et sur plusieurs niveaux dans une série argilo-gréseuse puis carbonatée intercalée entre le substratum cristallophyllien et le Pliensbachien transgressif.

Mais ce lieu présente bien d’autres aspects qui pourront intéresser le géologue ou le naturaliste. La flèche rouge indique la position du site. La zone que nous décrirons dans ce sujet est sur la droite lorsqu’on arrive à la mer, soit entre le parking de la plage du Veillon et l’anse de Bourgenay. Juste au-dessus des affleurements, vous avez la dune ! Dans les dunes du Veillon et le bois qui la prolonge, quelques plantes rares dans le secteur : Cistus salviaefolius, Daphné lauréole, Daphné gnidium, etc. De quoi faire le bonheur des botanistes. NB : La forêt de chênes verts du Veillon est une réserve naturelle du Conservatoire du Littoral.

Nord, le sable est jonché de galets et de plaques détachées par la mer des affleurements du secteur. Ce sont des formations typiques en croissant observées sur les galets silicifiés. Elles sont dues aux chocs des galets les uns contre les autres lors des mouvements de la mer. Juste à la base de la dune, on observe les premières couches de l’affleurement.

Sensiblement horizontales, elles sont constituées de calcaires dolomitiques. A noter que les roches du Veillon datent essentiellement de l’Hettangien comme les roches secondaires observées à la pointe du Payré, de l’autre coté de l’estuaire. La différence entre les affleurements du Veillon et ceux de la pointe du Payré réside dans le fait qu’à la pointe du Payré la presque totalité des couches est silicifiée, ce qui n’est pas le cas ici. NB : Une lumachelle est une roche sédimentaire contenant un grand nombre d’organismes fossiles, en général des coquillages.

La détermination des espèces contenues dans ces amas de coquilles n’est pas facile à cause de la calcification parfois totale et de l’usure due aux chocs des galets projetés par la mer. Il s’agit toutefois de Mollusques dont la majorité appartient aux Lamellibranches. Par contre dans ces niveaux, pas de rostres de bélemnites ou d’ammonites, le milieu de vie de l’époque ne s’y prêtant pas ! La plupart des fossiles sont cependant épigénisés en calcite, minéral fréquent ici. Ces zones de calcite étant en contact avec la mer lors des marées hautes, elles subissent le martèlement de la mer et des galets ! Pas facile donc de trouver de belles cristallisations !

Cependant pour les amateurs de calcite, on peut quand même découvrir quelques cristaux sympas ! Comme nous le signalions plus haut, certains auteurs datent les couches sédimentaires les plus inférieures du Rhétien. Couches sédimentaires : au premier plan, zone des calcaires dolomitiques. Diverses observations permettent de connaitre l’environnement de l’époque.

This entry was posted in Art, Musique et Cinéma. Bookmark the permalink.