Au risque d’aimer PDF

Voir aussi les rubriques Mémoires en téléchargement sur ce site et Travaux divers en téléchargement. Au risque d’aimer PDF proposer des textes à la publication.


Aimer est une aventure dangereuse. 

Chacun en est conscient et pourtant, tous nous préférons prendre le risque d’aimer plutôt que de vivre sans.

Mais pourquoi ?

Dans ce livre, Claude Béata nous invite à un voyage unique au cœur du phénomène universel de l’attachement en prenant le temps de visiter beaucoup d’espèces animales sans jamais oublier l’être humain. De l’amour maternel débordant des chattes au deuil sans oubli des éléphants, des amitiés indéfectibles des dauphins à la jalousie violente des singes, de la loyauté parfois pathologique des chiens à l’apparente fidélité exemplaire des oiseaux, toutes les étapes du voyage révèlent le foisonnement de la vie et l’importance du lien, mais aussi la continuité entre les espèces sans nier la singularité de notre condition humaine.

Mêlant les faits scientifiques les plus pointus et les anecdotes, alliant l’humour et l’analyse, ce livre traite donc de ce sujet qui est au cœur de la vie de chacun et à la base de la souffrance de beaucoup : l’amour, de ses racines biologiques à ses conséquences les plus imprévisibles et parfois les plus amusantes.

Claude Béata est vétérinaire comportementaliste, diplômé des Écoles nationales vétérinaires françaises et membre du Collège européen de médecine vétérinaire comportementale. Spécialiste de l’attachement, il a notamment publié La Psychologie du chien, qui a eu beaucoup de succès. 

Chroniques de la vie ordinaire de M. Pour une association nationale des référents ? Comment aider les élèves de petite section à développer leur capacité de raisonnement ? Destruction de l’Éducation Nationale : responsables et exécutants, comment vous sentez-vous ?

La rééducation scolaire à l’école mais pas dans la classe ! Quelle place pour les psychopédagogues dans un service de soins ? Quelles prises en charge pour les enfants présentant des troubles du comportement ? Quelle place accorder à l’erreur dans sa pratique pédagogique ? L’école : un espace pour le corps ?

This entry was posted in Sciences humaines. Bookmark the permalink.