Afghanistan : Opium de guerre, opium de paix PDF

Il afghanistan : Opium de guerre, opium de paix PDF’y a pas d’autre dieu qu’Allah et Mohamed est son prophète. Le pays est un carrefour de l’Asie qui voit passer de nombreux peuples par son territoire. C’est à la suite de l’effondrement du royaume perse afcharide que l’Afghanistan devient une entité souveraine en 1747, sous le commandement du général Ahmad Shah Durrani, devenu premier padishah du pays cette même année. Depuis 1979, le pays est le théâtre constant de conflits armés.


En Afghanistan, l’opium a financé les guerres au cours des trois dernières décennies. L’opium sera-t-il un obstacle à la paix ou y contribuera-t-il ? La réussite de la reconstruction du pays dépend d’un défi économique et politique unique. L’économie de la drogue représente, en effet, environ 60 du PIB – chiffre qui n’a été égalé par aucun autre pays, pas même par la Colombie, premier producteur mondial de cocaïne, dont la part n’excéda jamais les 7 %. La situation inédite de l’Afghanistan invite donc à s’interroger non seulement sur le rôle que la production et le commerce de l’opium jouent dans une économie de post-conflit dévastée, mais aussi sur l’influence qu’ils peuvent avoir dans le processus complexe de reconstruction de l’Etat. Plusieurs responsables de gouvernements occidentaux et d’organisations internationales s’accordent à dire qu’il ne faut pas négliger le risque réel que l’Afghanistan, premier producteur mondial d’opiacés depuis une dizaine d’années, devienne un  » narco-Etat « . D’autres observateurs estiment que cette situation n’a pas que des effets négatifs, du moins à court terme. Dans la mesure où les campagnes anti-drogue se révéleraient efficaces, une baisse très sensible de cette ressource ne risquerait-elle pas de déstabiliser le pays ? Le président Hamid Karzaï s’est engagé devant la communauté internationale à lutter contre la culture du pavot, mais le niveau de la production reste très élevé. Alain Labrousse revient sur l’histoire récente de la production d’opium, à laquelle prirent part les seigneurs de guerre et les taliban – aujourd’hui acteurs sur le nouvel échiquier politique – pour mieux éclairer les enjeux tant nationaux qu’internationaux devant lesquels le pays est placé. Car, pour de nombreux pays occidentaux, la  » guerre à la drogue  » est une justification supplémentaire pour intervenir en Afghanistan.

Articles détaillés : Géographie de l’Afghanistan et Villes d’Afghanistan. L’Afghanistan est un pays montagneux avec des plaines au Nord et au Sud-Ouest. Le point le plus haut du pays, à 7,485 m au-dessus de la mer, est Nowshak. De grandes parties du pays sont arides, et l’eau potable est limitée.

L’Afghanistan a un climat continental, avec des étés chauds et des hivers froids. Les villes principales de l’Afghanistan sont Kaboul, Herat, Jalalabad, Mazar-i-Sharif et Kandahar. Le nom Afghanistan dérive des Pachtounes, l’ethnie majoritaire du pays qui a fondé l’Afghanistan actuel. Afghanistan signifie donc pays des Afghans. De nombreuses légendes entourent le nom de ce peuple mystérieux dont le passé est relativement mal connu.

This entry was posted in Tourisme et Voyages. Bookmark the permalink.