Évaluation d’un enseignement de physique en terminale PDF

Elle est complétée, en annexe, par la liste nationale des épreuves et le référentiel national d’évaluation. En fonction de la situation scolaire de chaque candidat durant l’année de préparation aux baccalauréats général et technologique, l’évaluation d’évaluation d’un enseignement de physique en terminale PDF physique et sportive s’effectue en « contrôle en cours de formation », en examen ponctuel terminal ou selon un « contrôle adapté ».


On définit généralement la cinématique comme un domaine de la physique qui s’occupe de l’étude du mouvement d’un corps sans se préoccuper des causes de ce mouvement. Cette étude par les élèves, nécessite une capacité d’abstraction non des moindres. C’est peut être l’une des raisons pour lesquelles son intégration et son accommodation par ceux-ci relèvent d’un grand défi pour les enseignants qui doivent conduire les apprentissages de sciences physiques au secondaire. A cet aspect mathématique s’ajoute une difficulté liée au repère mobile. La notion de repère mobile semble ne pas avoir de sens pour ceux-ci: Comment ce qui doit permettre de repérer un objet en mouvement est-il lui aussi en mouvement? Cette question semble être une énigme pour des élèves du secondaire…

Le contrôle en cours de formation vient ponctuer, au cours de l’année d’examen, chaque période de formation. Les dates de ces contrôles sont définies et précisées par les établissements scolaires. Elle ne peut être confondue avec une évaluation formative qui renseigne l’élève sur l’évolution de ses apprentissages ou avec une évaluation continue qui se déroule tout au long du processus d’enseignement. L’examen ponctuel terminal comporte des épreuves à réaliser en général au cours d’une seule journée pour un même candidat.

La date est fixée dans l’année scolaire de l’examen par les recteurs. Plusieurs centres d’examen peuvent être organisés dans une académie, ils sont placés sous la responsabilité d’un enseignant nommé par le recteur. Le contrôle adapté destiné aux élèves présentant un handicap ou une inaptitude partielle, peut être effectué soit en contrôle en cours de formation selon des modalités proposées par l’établissement et arrêtées par le recteur, soit en examen ponctuel terminal selon des modalités définies par le recteur. Trois épreuves sont effectuées par le candidat. Elles visent à évaluer le degré d’acquisition de plusieurs des compétences attendues fixées par le programme d’EPS du cycle terminal du lycée. Pour établir des ensembles de trois épreuves à proposer aux candidats, l’établissement doit tenir compte de plusieurs impératifs.

Deux épreuves au moins sont choisies dans la « liste nationale d’épreuves » publiées dans l’annexe 1 de cette circulaire. La troisième épreuve peut être choisie sur la « liste académique » qui propose au maximum quatre épreuves élaborées à partir d’activités physiques sportives ou artistiques répondant à une politique académique de développement de telle ou telle activité ne figurant pas dans la liste nationale. Les trois épreuves permettent d’évaluer, parmi les compétences attendues, au moins deux des compétences relatives à la dimension culturelle de l’enseignement, retenues dans le programme. Les activités physiques sportives ou artistiques supports des épreuves donnent les titres à ces épreuves.

Ces épreuves doivent être, au sein d’un ensemble, suffisamment différentes entre elles pour solliciter chez les élèves des acquisitions diversifiées permettant à tous, filles et garçons, d’exprimer leur potentialité. L’annexe 1 présente la liste nationale des épreuves et la méthode pour constituer les ensembles d’épreuves répondants à ces impératifs. Lorsqu’un établissement relevant de l’article 2 de l’arrêté du 9 avril 2002 est, pour des raisons techniques ou matérielles, dans l’impossibilité de dispenser l’enseignement de trois activités dans l’année de terminale, on doit considérer que l’éducation physique et sportive n’est momentanément pas normalement assurée. L’enseignement de chaque ensemble est assuré par un même enseignant. Le référentiel national d’évaluation, publié en annexe 2, précise les deux niveaux de compétences attendues fixés par le programme du cycle terminal pour chacune des épreuves.

This entry was posted in Actu, Politique et Société. Bookmark the permalink.