Élégies de Properce (Éd.1834) PDF

Il est parfois difficile de classer un livre dans la catégorie pornographie ou érotisme, la subjectivité d’un tel classement étant importante. Or, ce critère, très subjectif, est par conséquent très variable d’une personne à l’autre, d’un siècle à l’autre. Élégies de Properce (Éd.1834) PDF les écrits du marquis de Sade peuvent en séduire certains, ils laisseront d’autres de glace ou même leur répugneront.


Élégies de Properce / traduction nouvelle [et Vie de Properce] par J. Genouille,…
Date de l’édition originale : 1834
[Élégies (latin-français). 1834]Collection : Bibliothèque latine-française

Ce livre est la reproduction fidèle d’une oeuvre publiée avant 1920 et fait partie d’une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d’un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l’opportunité d’accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
Les oeuvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d’une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d’un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d’un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k298311

La chercheuse, philosophe et écrivaine Michela Marzano affirme que la différence entre érotisme et pornographie est dans la présence ou non de récit. Autrement dit, l’érotisme met en scène un récit – à l’aide de mots ou d’images – qui raconte le désir et la rencontre des êtres alors que la pornographie ne va pas dans ce sens. La notice mentionne aussi que le concept d’obscénité joue un rôle important dans la définition des termes, bien que son attachement à la moralité rende aussi la définition plutôt subjective. Faut-il alors regarder les motivations de l’auteur ou de l’éditeur ? Un autre critère souvent utilisé pour distinguer l’érotisme de la pornographie est la crudité ou l’obscénité des mots utilisés et des scènes représentées. Là encore, la subjectivité du lecteur peut grandement affecter la réception du texte : ce qui est choquant pour un lecteur ne le sera pas nécessairement pour un autre.

Depuis, chaque être humain cherche sa moitié perdue depuis l’origine de l’humanité. Michel Foucault dans son Histoire de la sexualité, II et III. Dans l’élégie romaine, la sexualité est à nouveau célébrée dans la littérature, mais cette fois, sans la passion céleste et l’idéalisation du sentiment amoureux de Platon. L’érotisme latin est empreint de plaisir épicurien et de mesure. Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le. Ces listes gagneraient à être introduites par une partie rédigée et sourcée, de façon à bien resituer les différents items.

Ceci est une liste non exhaustive des livres en français, par ordre de siècle, puis alphabétique d’auteur. Le Moyen Âge invente le roman courtois, brillamment illustré par Chrétien de Troyes. Ce genre littéraire décrit les aventures initiatiques de grands chevaliers héroïques qui doivent gagner le cœur de l’aimée. Vie des dames galantes, publié à Leyde chez J. Les Lunettes, un des plus célèbres Contes de Jean de la Fontaine.

Page de garde des Bijoux indiscrets. La Capucinière vue par Johann Nepomuk Geiger. Folies de la jeunesse de sir S. Hic et Hec ou L’élève des RR. La Marquise de Gange, publié en 1813. Auguste Rodin, lithographie pour Le Jardin des supplices, Ambroise Vollard, 1902.

Manuel de civilité pour les petites filles à l’usage des maisons d’éducation. Le Livre d’heures, publié en 1994 à Paris par les Éd. Ma mère, publié posthumément en 1966. Jacques Serguine, Éloge de la fessée, publié chez les éditions Gallimard-Folio en 1976. 1949, et condamna son auteur pour outrage aux bonnes mœurs. Aloisiæ Sigeæ, Toletanæ, Satyra sotadica de arcanis amoris et Veneris, Aloisia hispanice scripsit, latinitate donavit Joannes Meursius V.

Deborah Addington , A Hand in the Bush: The Fine Art of Vaginal Fisting, édité en 1999. Catherine Millet, La Vie sexuelle de Catherine M. Robert Benayoun, Érotique du surréalisme, Paris, Jean-Jacques Pauvert, coll. Alessandro Bertolotti, Curiosa la bibliothèque érotique, Paris, éditions de la Martinière, 2012.

This entry was posted in Etudes supérieures. Bookmark the permalink.